Fashion Week

Best of Paris Fashion Week

von France
17.10.2017
Das Editorial von L'Officiel hält an den 10 Looks fest, die diese Modewoche im Frühjahrssommer 2018 markierten.
chloe.jpg
CHLOE. Première collection de Natacha Ramsay-Levi pour la maison. Autant d'influences ethniques qui nuancent cette collection très parisienne.
dior.jpg
DIOR. La femme Dior fait un saut dans le temps et se retrouve plongée au crépuscule des années 1960, à l'heure des grands essais féministes, des travaux de Niki de Saint Phalle...et des balbutiements du disco.
isabel-marant.jpg
ISABEL MARANT. Fidèle à ses codes, la créatrice préférée des Parisiennes a une fois de plus électrisé le podium, remixant ses codes avec panache et présentant sa première ligne dédiée aux hommes.
carven.jpg
CARVEN. Très attendu, le nouveau directeur artistique de Carven a fait l'unanimité avec une collection parisienne mais pas que... pour globe-trotteuses férues de littérature.
chanel.jpg
CHANEL. Un bob, un ciré, une paire de bottes... Karl Lagerfeld et sa troupe marchaient ce matin sur les eaux revigorantes du Verdon.
givenchy.jpg
GIVENCHY. Première collection de Clare Waight Keller pour la maison. Nonchalante mais sophistiquée, naturelle mais résolument pimpée, la femme Givenchy 2.0 assume son insolence stylistique et sa liberté via les longues robes à volants, les blouses fluides et les pantalons en cuir qui composent sa garde-robe, calmés par une floppée de vestes et manteaux épaulés au tombé impeccable.
jacquemus.jpg
JACQUEMUS. Simon Porte Jacquemus a ouvert les festivités avec "La Bomba", une collection hommage à sa mère, Valérie Jacquemus.
louis-vuitton.jpg
LOUIS VUITTON. 24h après avoir enflammé la Place Vendôme avec un concert de Will et Jaden Smith, Nicolas Ghesquière et l'équipée Louis Vuitton mêlaient streetwear, pop culture et style XVIIIe dans la crypte du Musée du Louvre. Déjà culte, le duo sneakers bioniques/redingotes remet le baroque au goût du jour.
valentino.jpg
VALENTINO. Manifestement inspiré par la lune, Pierpaolo Piccioli a imaginé une collection un brin plus street que d’habitude - où les volumes se fluidifient et les ourlets se raccourcissent - mais tout aussi précieuse, parfois à la limite du futuriste. « Ce qui est normal devient fantastique. Les formes, les couleurs et les matières se transforment pour surprendre, sans trahir la fonction d’emploi », telle était donc sa volonté en élaborant la collection.
1506507971924904-ysl_LB_ss18_076.jpg
SAINT LAURENT.

Artikel teilen

Ähnliche Beiträge

Vorgeschlagene Artikel